Alternance : Zoom sur les aides accordées aux entreprises et aux étudiants

La formation en alternance est une voie d’accès privilégiée à l’emploi, permettant aux étudiants d’acquérir une expérience professionnelle significative tout en poursuivant leurs études. Dans le contexte économique actuel, il est plus important que jamais de connaître les dispositifs d’aides financières existants pour les entreprises et les jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Cet article fait le point sur les principales aides accordées.

Aides à destination des entreprises

Aide à l’embauche des apprentis : Cette aide vise à soutenir les entreprises qui embauchent des apprentis. Elle s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés et est versée sous certaines conditions, comme l’embauche d’un apprenti préparant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle jusqu’au niveau Bac+5. Son montant varie selon la taille de l’entreprise et peut atteindre jusqu’à 5 000 euros la première année et 2 500 euros la seconde année.

Aide TPE jeunes apprentis : Destinée spécifiquement aux entreprises de moins de 11 salariés, cette aide a pour objectif d’encourager l’embauche d’apprentis mineurs (moins de 18 ans). Elle est cumulable avec l’aide à l’embauche des apprentis et peut s’élever jusqu’à 1 100 euros par trimestre pendant toute la durée du contrat.

Crédit d’impôt apprentissage : Les entreprises qui emploient des apprentis peuvent également bénéficier d’un crédit d’impôt. Ce dispositif concerne les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés (IS) ou à l’impôt sur le revenu (IR) au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le montant du crédit d’impôt est égal à 1 600 euros par année de formation pour chaque apprenti, voire 2 200 euros si l’apprenti est en situation de handicap ou si l’entreprise est créée depuis moins de cinq ans.

A découvrir également  Les aides à la reconversion professionnelle : un tremplin vers une nouvelle carrière

Aides à destination des étudiants en alternance

Allocation d’équipement professionnel : Les étudiants en alternance ont souvent besoin de matériel spécifique pour suivre leur formation. Cette allocation, versée par la Conseil Régional, permet de financer une partie des dépenses liées à l’équipement professionnel. Son montant varie selon les régions et la nature du diplôme préparé.

Aide au logement : Les étudiants en alternance, qu’ils soient sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, peuvent prétendre à une aide au logement auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Cette aide, appelée Aide Personnalisée au Logement (APL), dépend notamment des ressources et de la situation familiale du jeune. Dans certains cas, il est également possible de bénéficier d’une aide Mobili-Jeune, destinée à financer une partie du loyer des jeunes de moins de 30 ans en alternance dans le secteur privé.

Prime d’activité : Entrée en vigueur en janvier 2016, la prime d’activité est une prestation sociale versée aux personnes percevant des revenus modestes. Les étudiants en alternance peuvent y prétendre s’ils touchent un salaire supérieur à 893,25 euros par mois. Le montant de la prime varie en fonction des ressources et de la composition du foyer.

Des dispositifs régionaux et sectoriels pour encourager l’alternance

En plus des aides nationales, chaque région et certains secteurs professionnels proposent des dispositifs spécifiques pour soutenir les entreprises et les jeunes en alternance. Il est donc essentiel de se renseigner auprès des chambres consulaires, des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ou encore des pôles emploi pour connaître les aides disponibles localement et dans son domaine d’activité.

A découvrir également  CPF : Maîtrisez le transfert de vos droits de formation lors d'un changement d'emploi

En somme, les aides accordées pour un contrat en alternance sont nombreuses et variées, tant pour les entreprises que pour les étudiants. Elles contribuent à faciliter l’accès à l’emploi et à soutenir la formation professionnelle, tout en encourageant le développement économique des territoires. Il est donc primordial d’en prendre connaissance afin de profiter pleinement des avantages offerts par ces dispositifs.