Les aides à la création d’entreprise pour les femmes: un levier pour l’égalité professionnelle

La création d’entreprise est un enjeu majeur pour l’économie française et européenne. Les femmes, qui représentent aujourd’hui près de la moitié de la population active, sont encore sous-représentées dans le monde entrepreneurial. Pourtant, des dispositifs spécifiques existent pour soutenir et encourager les femmes qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Entre accompagnement personnalisé, financements dédiés et réseaux de soutien, découvrez les principales aides et initiatives en faveur des entrepreneures en France.

L’accompagnement personnalisé pour les créatrices d’entreprise

De nombreux dispositifs d’accompagnement ont été mis en place pour soutenir les femmes dans leur parcours entrepreneurial. Parmi eux, on retrouve notamment Initiative France, un réseau national qui propose un accompagnement spécifique aux porteurs de projet féminins. Ce programme offre un soutien technique et financier, avec notamment la possibilité d’accéder à des prêts d’honneur sans intérêt ni garantie.

D’autres structures telles qu’Entreprendre au Féminin ou Pionnières offrent également un accompagnement sur-mesure aux femmes souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Ces réseaux proposent des formations, des ateliers thématiques et du mentorat par des entrepreneures expérimentées.

Les financements dédiés aux créatrices d’entreprise

Plusieurs dispositifs financiers spécifiques ont été mis en place pour soutenir les projets entrepreneuriaux féminins. L’un des plus connus est le Fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF), géré par France Active et Bpifrance. Ce fonds permet aux entrepreneures de bénéficier d’une garantie sur leurs emprunts bancaires, facilitant ainsi l’accès au financement.

A découvrir également  Cabinet de conseil en ressources humaines : un acteur clé pour la performance des entreprises

Par ailleurs, la Banque Publique d’Investissement (Bpifrance) propose également un dispositif dédié aux femmes entrepreneures : le prêt à l’innovation au féminin. Ce prêt sans garantie ni caution personnelle vise à soutenir les projets innovants portés par des femmes dans les domaines de la technologie, de l’économie sociale et solidaire ou encore du développement durable.

Les réseaux de soutien pour les créatrices d’entreprise

Outre les dispositifs d’accompagnement et de financement, les femmes peuvent également s’appuyer sur des réseaux spécifiques qui favorisent la mise en relation, le partage d’expérience et la mutualisation des compétences. Parmi eux, on retrouve notamment Action’elles, une association qui propose un accompagnement global aux entrepreneures, avec des formations, des ateliers pratiques et un suivi personnalisé.

D’autres réseaux tels que Femmes Business Angels ou Mampreneures sont également dédiés au soutien et à la promotion des femmes entrepreneures. Ils proposent des événements, des rencontres et des actions de sensibilisation pour encourager l’entrepreneuriat féminin.

Les mesures en faveur de l’égalité professionnelle

En plus des dispositifs spécifiques aux créatrices d’entreprise, certaines mesures visent à favoriser l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Parmi elles, on retrouve notamment la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, adoptée en 2014. Cette loi a notamment instauré un index de l’égalité professionnelle, qui évalue les entreprises sur plusieurs critères tels que les écarts de salaire, de promotions ou encore la parité au sein des instances dirigeantes.

Par ailleurs, le gouvernement français a également lancé en 2018 le plan Ambition 2020, dont l’un des objectifs est d’augmenter le nombre de femmes entrepreneures à 40% d’ici 2020. Ce plan prévoit notamment la création d’un label « égalité professionnelle » pour les entreprises exemplaires, ainsi que le renforcement des dispositifs de soutien aux créatrices d’entreprise.

A découvrir également  L'assistant virtuel et l'efficacité des ventes : une révolution digitale

Enfin, il est important de souligner que l’Union Européenne soutient également activement l’entrepreneuriat féminin à travers diverses initiatives telles que le programme WEgate, une plateforme européenne dédiée aux femmes entrepreneures ou encore le réseau Women in Business, qui vise à faciliter l’accès au financement et à l’accompagnement pour les créatrices d’entreprise.

Les aides à la création d’entreprise pour les femmes sont donc nombreuses et variées. Elles constituent un levier essentiel pour favoriser l’égalité professionnelle et encourager l’entrepreneuriat féminin. Toutefois, il est important de continuer à sensibiliser les femmes aux opportunités qui s’offrent à elles et de promouvoir une culture entrepreneuriale inclusive et égalitaire.